Crèche 7

Communauté russe

Passage Supersaxo

Le lièvre, le coq et le renard.

Il était une fois un lièvre et un renard. Le renard avait une cabane en glaçons et le lièvre une cabane en bois.
Aux premiers jours du printemps, la cabane du renard s’est fondue. Alors le renard a imploré l’asile chez le
lièvre et sitôt dedans, le chassa de chez lui.
Le chien trouve le lièvre en pleure.
-Pourquoi pleures-tu ?
-J’avais une cabane en bois, et le renard en glaçon. Sa cabane s’est fondue et Il est venu vers moi et puis m’a
chassé.
-Ne pleure pas, je vais le mettre dehors.
Devant la cabane le chien crie : – Ouah ! ouah ! Dehors renard !
Mais le renard lui répond : -D’un saut, d’un bond, je vous ferai rouler le poil en rond !
Le chien a pris peur et s’enfuit.
Puis c’est l’ours qui rencontre le lièvre en pleur.
-Pourquoi pleures-tu ?
-J’avais une cabane en bois, et le renard en glaçon. Sa cabane s’est fondue et Il est venu vers moi et puis m’a
chassé.
-Ne pleure pas, je vais le mettre dehors.
– Oh non, ça ne marchera pas, le chien a déjà essayé, rien n’y a fait.
-ça, on va voir.
Devant la cabane l’ours crie : – Sors de là, renard !
Mais le renard lui répond : -D’un saut, d’un bond, je vous ferai rouler le poil en rond !
L’ours a pris peur à son tour et s’enfuit.
Le coq arrive, muni d’une faux :
-Pourquoi pleures-tu ?
-J’avais une cabane en bois, et le renard en glaçon. Sa cabane s’est fondue et Il est venu vers moi et puis m’a
chassé.
-Ne pleure pas, je vais le mettre dehors.
– Oh non, ça ne marchera pas, le chien a déjà essayé, l’ours aussi, rien n’y a fait.
-ça, nous verrons.
Devant la cabane le coq crie :
– Cocorico ! Je porte ma faux à l’épaule, et si tu ne pars pas, je vais le faucher !
A ces mots, le renard a pris peur et s’enfuit.
Le coq vint habiter chez le lièvre et ils ont vécu riches et heureux.